:-)

Promouvoir la culture haïtienne en France

LA FOIRE DE PARIS
« Une dernière journée à la foire de Paris en forme de feu d’artifice »
****&&
La foire de Paris est organisée semble-t-il, depuis 1904. C’est une grande manifestation culturelle et commerciale qui se TIENT chaque année vers la fin du mois d’Avril.
Cet événement a pris ses quartiers à la Porte de Versailles en 1925.

Sa première édition se tint en 1904 au Carreau du Temple, situé dans le 3ème arrondissement en plein coeur de Paris.
Elle fut saluée en son temps par la presse dans les termes suivants: »…Rendez-vous des découvertes de l’année… Échantillons inédits de toutes provenances; ce serait comme un congrès international du progrès, un immense centre d’affaire et de ralliement de toutes les idées et de toutes les nouveautés  » le Petit Parisien.

Aujourd’hui, C’est un espace qui s’organise autour de grands thèmes tels que: – Le bien-être et les loisirs;
– La maison;
– Les cultures du monde.
C’est le 3ème thème qui
retiendra particulièrement mon attention.

Éléments d’ambiance.
Mon arrivée sur l’espace de la manifestation donna tout de suite le ton.
Une longue file d’attente laissait d’ors-et-déjà présager d’un moment mouvementé.
Je dois admettre que j’étais tout excité, rien qu’à l’idée de rejoindre le pavillon des Antilles, de la Guyane et des pays tropicaux.
Mille saveurs et odeurs me faisaient saliver.
Au moment du passage du guichet d’entrée, j’ai vécu, comme une montée d’adrénaline, au regard de la longueur de la file d’attente; mais également du nombre d’Antillais constituant cette foule.
Le tout Paris des Antilles s’était donné rendez-vous en cet espace.


Les Antilles,l’Afrique, la Guyane et les Pays Tropicaux.

Durant mon périple,j’ai eu le plaisir de rencontrer des stands, de la Guyane avec les masques et déguisements des « Touloulous » à vous faire pâlir d’envie, des acteurs très impliqué dans la la volonté de faire connaître les joyaux culinaires et touristiques de la Guyane, un stand m’informant sur les possibilités de séjour où le personnel fut très actif.
La volonté de bien informer était au rendez-vous, avec une méthodologie empreinte d’efficacité; extrêmement présente, du point de vue du profane que je suis.
Que de beauté, que de couleurs chatoyantes, que de sourire, de professionnalisme et de courtoisie.
Les espaces restauration de la Guadeloupe et du Brésil avec meurs spécialités respectives furent également présent.

Les éternelles et savoureux « Bokits » morue, poulets, lambis, boeufs etc…
Les « accras » de morue, les « pâtés cochons  » de crabe et autres; furent tous très alléchants et plus tentant les uns que les autres.
Les seules limites du gourmet que je suis, furent celles de mon estomac. Car malgré le fait que nous ayons pris, mes confrères et moi-même; la précaution de ne pas trop manger à chacun des stands où nous nous sommes arrêtés, nos estomacs n’en pouvaient plus du traitement que la tentation de la bouche leur imposait.

Quelques « trou normand » bien antillais », s’imposèrent à nous, sous forme de dégustation de spiritueux.
Les cases à Rhum, qui pour nombre d’entre eux furent primés tant au niveau national qu’international; faisant « florès ». Il suffisait de passer, et de dire courtoisement bonjour pour pouvoir y goûter. Les joies du palais furent à la hauteur de la beauté, du savoir faire et de la démarche professionnelle de chacun des partis rencontrés.

Je me garderai de vous parler des brochettes et autres spécialités brésiliennes dont les instants vedettes furent disputés par les sandwichs « roguaille » des stands culinaires de l’île de la Réunion.
Un plaisir ne venant jamais seul, et les organisateurs ayant mis les petits plats dans les grands, cette fête fût animée par deux espaces « podium » entre lesquels défila un « vidé » carnavalesque, aussi bien à l’extérieur du pavillon, qu’à l’intérieur de ceui-ci. Le trajet intelligemment réfléchi permis au public après être passé par le petit podium de terminer sur l’espace vedette où les rythmes du tambour, les chants entraînant et la chaleur des couleurs eurent tôt fait d’avoir raison de tous les éléments de réserves relevant d’une quelconque retenue pudique. Tout le monde sautait, tout le monde dansait, tout le monde chantait, tout le monde participait aux chorégraphies; tout le monde s’amusait pleinement.

Le stand « Fanfan musique  » ne fut pas en reste. Il ne désemplit pas de la journée. Et même celles et ceux qui étaient venus pour autre chose, furent contraints de s’arrêter devant la chaude ambiance, les bonnes affaires et la magie du KOOOOMMMMMPPPPAAAA….!!!!
Les animateurs du stand, comme on dit en créole: « ba yoyi minmm « …!
Ambiance de folie, dans une joie inénarrable .
Trace FM et MPVM,Espace Fm,Télé Antilles furent de la partie afin de faire vivre en direct les instants magiques et extraordinairement chaud de cet événement;Jean François Saint Louis sous la maestria incontournable de son équipe; plein de gentillesse, mais ô combien professionnel.
Salut à vous Grand Monsieur pour le travail de qualité proposé.
Merci pour l’image positive des Antilles, ainsi que des antillais d’ici et de là-bas, que vous véhiculez.
Vôtre grandeur d’âme s’est exprimée naturellement en ouvrant votre antenne à un appel solennel en forme de soutien à la chaine de télévision ATV , qui connaît quelques heures difficiles sous les horizons de la Martinique.
Bravo Monsieur Jean François SAINT LOUIS et Grand Merci à Vous.


Je ne sais plus quel penseur disait de l’ouverture à l’autre, que la différence loin de le séparer de ses semblables l’enrichissait.
Il a dû vivre les effluves de cette foire avec un immense plaisir et un non moins grand bonheur; à la vue, de là où il nous regarde, de ces instants de rencontre, de partage, de convivialité et d’enrichissement.
C’était également l’occasion de rencontrer quelques quelques artistes et les fans des réseaux sociaux, de la radio RSI, de la télévision HLIVE TV et du site de mon site
www.nahomiejeanbaptiste.com

Toujours présente pour vous faire vivre des moments magiques,
À l’année prochaine si DIEU le voudra bien …!

Nahomie JEAN BAPTISTE