:-)

Promouvoir la culture haïtienne en France

 

HONNEUR À RICHIE 😍🇭đŸ‡č
Jean HĂ©rard ‘’Richie’’ HĂ©rard (Port-au-Prince, 1969)
« Pourvoyeur de tubes et de multiples sonorités périphériques »
“Richie” s’est bien rĂ©vĂ©lĂ© en reprĂ©sentant distinguĂ© de son Ă©poque, et en consĂ©quence, ses premiĂšres randonnĂ©es dans un petit groupe nommĂ© « Power X » du Cap, sa ville d’adoption. Il finit par prendre son envol dans les milieux de Miami, spĂ©cialement au sein du groupe «Zenglen» dont il s’est avĂ©rĂ© le chef influent, en compagnie de l’original bĂątisseur J. Brutus DĂ©rissaint .Notablement comme : compositeur, chanteur, batteur inspirĂ© et leader naturel. Percussionniste, il a mis sa marque, ses “breaks”, roulements et saccades qui en ont fait un percuteur spectaculaire de son Ăšre. Ses ressources inventives et sa sonoritĂ© preste l’ont accrĂ©ditĂ© en patron rythmique de l’environnement sonore, ayant permis d’évaluer son jeu Ă©clectique tout en densitĂ©. Il s’est avĂ©rĂ© un rythmicien subtile dans un style kadĂ©ĂŻloscopant l’environnement sonore moderne, tout en s’illustrant avec verve dans un tempo multiple et une prĂ©pondĂ©rance tous azimuts, au comble d’un langage excessivement foisonnant.
Artiste flamboyant et polyvalent, “Richie” s’est aussi attestĂ© en pourvoyeur vocal, au grĂ© d’une expressivitĂ© esthĂ©tique. Notamment, Ă  travers ses compositions colorĂ©es qu’il asperge de ses vocalises impromptues, telles : Sexy lov, Body & soul, Pou manman’m, Yon ti bo, Mwen renmen w, Super-star maker, Li la, Papa, Suk sale, Linite, Cap-HaĂŻtien, Pitit deyĂČ, I am sorry etc ; mettant Ă  nu une tessiture singuliĂšre, agrĂ©mentĂ©e de bonds fĂ©lins et d’un soul Ă©pinglĂ©; susceptibles de faire rougir les vocalistes attitrĂ©s (ou auto-proclamĂ©s ?) .Mais, Jean Richard, c’est aussi l’éminence grise de sa gĂ©nĂ©ration qui s’active Ă  tenir le konpa post-cinquantenaire au chaud et inventif. Faiseur de tubes, en veux-tu ? En voilĂ  !:’’5 dwĂšt, 5 kontinan, 5 etwal, 5 vitĂšs, 5 sans +1,FlannĂš femĂšl, B.S production, Fich bĂČlĂšt, Lanmou pa konn diaspora,Child support, FKD, Zenglen for ever, Pal kokal, Le konpa, Mizikanou, Defi, FĂČk sa chanje , AlanvĂš, St. Valentin, FĂš l vini anvan, Priyorite, Mizik sa, Pitit deyĂČ, Move siyal, etc. Arrangeur et star-maker; s’attelant Ă  projeter des aspirants Ă  l’avant-scĂšne, pendant qu’il s’active Ă  l’arriĂšre scĂšne Ă  concocter des merveilles Ă©patantes. Autant d’atouts qui ont permis au groupe « Zenglen » de Miami de rĂ©sister Ă  tant de remue-mĂ©nages, tout en faisant l’offrande du plus dĂ©licieux konpa de ces derniĂšres dĂ©cades.

Pourtant aprĂšs plus d’une dĂ©cade Ă  ĂȘtre la plaque tournante, incluant trois productions en solo, ‘’Le konpa’’, ‘’Back to the future’’, ‘’Dix ans plus tard’’, ‘’Richie’’a dĂ©cidĂ© d’amener ses actes Ă  un niveau supplĂ©mentaire, et emmener le konpa en dehors d’autres frontiĂšres. Comme l’avaient fait ses devanciers : Nemours, Sicot, Des Jeunes, Septent, Tabou etc ; qui ont emballĂ© les ballrooms Ă©trangers de leur musique qualitative. C’est ce qui le motive Ă  sillonner les Antilles et d’autres parties du monde en gĂ©nĂ©ral ; lesquels continuent de se bercer aux sons et rythmes de la musique haĂŻtienne, dont ‘’Richie se veut un Ă©talon. C’est ce qu’il persiste Ă  exhiber avec « Klass », son nouveau groupe. Avec les tours magiques qu’il dĂ©tient dans ses manches. En justifiant sa renommĂ©e avec l’opus:’’FĂš l vini avan’’, ornĂ© de die hard hits attestant de sa vision et de ses capacitĂ©s Ă  rebondir. SpĂ©cialement, en observant autour, tout en nous permettant de nous rappeler :’’Nou se Ayisyen’’ 
FrĂš m ak sĂš m piga nou reziye n/ An nou chache konn s ak bloke n/ Se vre chenn nan te soti nan pye n/ Men nou toujou esklav nan panse/
Nan almanak on n chache yon dat/ Nou bezwen yon lot 1804/ZansĂšt nou te fĂš li deja/ Li nesesĂš pou n refĂš l jodi a
’’.
Autant d’arguments qui rassurent que:’’ Depi ‘’Richie gen lavi, konpa a pap peri’’. Peux, un autre cd. « « Fù’l ak tou kù’w’’’ qui rassure que J.H.R demeure un minutieux, sachant toujours injecter des excentricitĂ©s qui propulsent en dehors de la normalitĂ©. Et comment condenser plusieurs genres, dans la pratique des jeux de l’amalgame. Expert en excursions tonales instillĂ©es de tours schĂ©matiques, et diseur d’aventures qui ramĂšnent tout au lieu commun dans la distillation de tournures dramatiques sur fond de chorus exaltĂ©s ; incluant des textes rĂ©alistes qui convoquent au rĂ©veil, dans ‘’Anmwe sekou’’
Peyi a pa ka pi grav /Pase pi mal se kadav
’’ .Tout en s’appliquant Ă  maintenir le momentum en propulsant la bande Ă  ‘’Richie’’, (mais aussi lourdement flanquĂ© de Pipo et de Pozo), poursuivant sa dominance dans l’arĂšne musicale ambiante. Raison de plus d’ĂȘtre rassurĂ© que Jean HĂ©rard Richard nous gratifie d’autres crĂ©ations pittoresques pour le bien-ĂȘtre de la musique haĂŻtienne.

ONORE YO PANDAN YO VIVANT đŸ’™â€